Skip links

Visibilité digitale : comment analyser ?

Comment analyser sa visibilité digitale pour améliorer son audience ?

Toute entreprise a besoin d’une bonne visibilité digitale sur son marché.

Les enjeux de la visibilité digitale pour une entreprise passent en grande partie par la qualité de l’audience de son site web.

Et cette qualité d’audience s’obtient en grande partie par la qualité de son référencement.

Alors, si vous êtes une entreprise, comment pouvez-vous voir si un site a une bonne qualité de référencement ?

Les différentes méthodes qu’un prestataire seo comme smart-visibilite.fr peut utiliser pour son client.

Tout d’abord vous pouvez commencer à analyser la qualité du référencement de votre site en utilisant les données de Google disponibles gratuitement depuis la console Google (Google Search Console, GSC) et depuis Google Analytics (GA).

Sur la console Google vous verrez notamment le volume d’impressions et de clics et les mots clés à l’origine de votre audience depuis le moteur de recherche Google.

Sur GA vous trouverez l’évolution de votre audience selon vos différents canaux : réseaux sociaux, Google, partenaires, et bien d’autres sources de trafic, ainsi que des tonnes d’autres analyses.

Google Search Console

Google Search Console : panneau performances

Comment avoir les données de ses concurrents ?

Mais quand on étudie un marché, ou ses concurrents, vous n’avez bien sûr pas accès à leurs comptes Google Search Console ou Google Analytics !

Heureusement il y a d’autres solutions qui ne remplacent pas bien sûr la console et Analytics, mais qui vous donneront des informations très utiles pour diagnostiquer votre visibilité digitale.

Commençons par l’outil Ubersuggest de Neil Patel, que vous pouvez utiliser intégré à Chrome. Ubersuggest va enrichir la page de résultats de données issues de ses serveurs.
Ces données sont celles d’Ubersuggest, et elles illustrent selon cet acteur différentes choses :
– la qualité de votre référencement,
– la facilité ou la difficulté à se placer dans la page de résultats,
– et beaucoup d’informations sur les forces et faiblesses de chaque acteur.

Ubersuggest

Ubersuggest et son extension Chrome

L’analyse du score de difficulté pour entrer dans la première page de Google.

Nous voyons que ubersuggest propose un indicateur, un metric, le SD qui est une valeur sur 100 et qui mesure la difficulté que l’on peut avoir à être dans le Top10 de Google.
Plus l’indicateur SD de Ubersuggest est proche de 0 plus il serait facile pour un nouvel acteur d’entrer dans le Top 10 des résultats de Google à la place de quelqu’un d’autre.
A l’inverse plus l’indicateur SD d’Ubersuggest est proche de 100 plus la difficulté est grande.

Il faut prendre ces indicateurs avec des pincettes, car chaque outil : Ubersuggest, Semrush, Ahrefs, Majestic, a sa propre façon de calculer cet indicateur, et les résultats varient beaucoup d’un outil à l’autre, comme vous pouvez le constater dans la vidéo ci-dessous.

Vous pourriez ainsi penser, avec la lecture d’un seul indicateur, qui est par exemple à 10, que ça serait facile pour votre entreprise. Et vous allez donc allouer peu de moyens pour acquérir une visibilité digitale sur ce mot clé.

Alors que si vous essayez avec un autre outil vous pouvez avoir un indicateur à 85, et vous pouvez vous dire qu’entrer dans le top10 sera finalement hors de portée pour vos équipes.

Cela ne vaut pas dire que cet indicateur est inutile, mais qu’il faut savoir l’analyser. Seul un prestataire ayant beaucoup de pratiques et d’expériences va pouvoir vous déterminer la faisabilité réelle et les modalités nécessaires pour entrer dans le Top 10 ou le Top 3.

Ainsi sur Ahrefs le KD est déterminé principalement par la puissance des liens reçus par chaque page présente dans le top10 google. Mais en fait la difficulté pour être visible sur un mot clé dépends de beaucoup d’autres facteurs comme par exemple l’intention qui sous-tend la recherche faite.

Est-ce que l’internaute recherche simplement une information sans intention d’acheter : par exemple « comment fonctionne un vélo électrique », ou « connexion ameli », ou est ce qu’il est déjà dans un parcours d’achat comme par exemple : « comparatif de vélos electrique pliant », ou encore plus proche de l’achat : « achat velo électrique pliant eovolt confort ».

Si l’intention est non commerciale les résultats dans Google seront des pages d’explications, des carrousels de vidéos, des questions fréquemment posées, des annonces textuelles Google Ads.

Si l’intention est commerciale les 10 premiers résultats seront principalement des pages e-commerce, et il y aura du Google shopping. De manière générale Google va forcément trouver les résultats les plus utiles à l’internaute, si l’internaute veut acheter un produit, il est normal que Google propose les plus grands commerce dans le local pack ou ecommerce qui le proposent.

On voit donc bien que l’analyse dépend du type d’intention derrière la recherche.

Mais il y a d’autres facteurs de classement qu’il faut analyser pour votre entreprise.

Pour sélectionner et classer les 10 premières pages pour une requête, Google va aussi tenir compte de l’autorité de chaque site, et aussi de l’autorité de la page.

Il faut bien comprendre que tous ces indicateurs bougent :

  • ils évoluent dans le temps
  • ils sont une mesure relative et non absolue
  • ils varient d’un logiciel d’analyse à l’autre

En plus de l’autorité, il y a aussi bien sûr la qualité du contenu qui va jouer pour votre classement : chaque thématique demande un certain niveau de qualité pour la page candidate.

Il ne faut pas oublier non plus les critères techniques comme la vitesse, la sécurisation, etc…

Arborescence site web

L’arborescence site web

Vidéo et démonstration de certaines méthodes d’analyse de la visibilité digitale.

Utiliser les bonnes méthodes pour analyser la visibilité digitale.

diam id, fringilla mattis consequat. mi, in sed neque. Praesent ut dictum